Salade juive

La meilleure de toutes les salades du monde ! Maman me disait qu’on l’appelle comme ça car en Algérie la communauté juive avait l’habitude de préparer cette salade le vendredi pour le samedi (chabbat).

Ingrédients :

4 beaux poivrons verts le plus lisse possible

10 tomates mures

Persil

2 ou 3 gousses d’ail

Sel, poivre

Huile d’olive

 

Préparation :

Faire griller les poivrons sur toutes les faces. Au BBQ c’est le top sinon au grill du four.

Les emballer individuellement dans du papier alu et les laisser complètement refroidir.

Faire griller de la même façon les tomates.

Les déposer les unes sur les autres dans un saladier, couvrir. Laisser complètement refroidir.

Eplucher alors les poivrons, les débarrasser des petites graines, les tailler en morceaux de 2 cm environ. Les déposer dans un saladier.

Eplucher les tomates et les serrer dans la main pour se débarrasser de l’eau qu’elles contiennent. Les couper en morceaux et les ajouter aux poivrons.

Ajouter du persil ciselé et l’ail haché.

Saler et poivrer.

Arroser généreusement d’huile d’olive, remuer et laisser au frais une nuit.

Publicités

Gaspachos

Un pur délice pour ce plat tout simple qui est sur notre table tous les ans pour Pâques. L’idéal étant de faire nous même les galettes, sinon des galettes de pain azyme feront l’affaire. S’en suivra l’éternel débat du « avec » ou « sans » le poivron… pour ma part, j’ai choisi la team « avec » car les meilleurs gaspachos étaient ceux de mon oncle Momo et il mettait un poivron…

Ingrédients :

1 kg d’échine de porc

1 kg de cuisses de poulet

1 lapin

1 pigeon ou 3 cailles

1,5 kg de purée de tomate

1 poivron rouge

2 kg d’oignons

2 kg de galettes

Sel, poivre, laurier (au moins 10 feuilles)

3 l d’eau environ

 

Préparation :

Eplucher et émincer les oignons.

Découper toute les viandes en morceaux.

Découper le poivron en petits cubes.

Faire revenir toutes les viandes jusqu’a mi-cuisson. Les retirer.

A la place, faire revenir les oignons bien dorés.

Ajouter les poivrons et laisser rissoler.

Ajouter la tomate et laisser mijoter 15 minutes.

Saler et poivrer.

Verser l’eau par dessus et ajouter le laurier.

Porter à ébullition et laisser frémir au moins 1/2h.

Mettre la viande, rajouter de l’eau jusqu’a recouvrir s’il en manque et laisser mijoter 10 minutes.

Pendant ce temps découper les galettes en morceaux.

Ajouter les galettes et cuire 15 minutes. Couper le feu et servir.

 

Pour les galettes, c’est 250 g de farine pour 1 verre d’eau et du sel.

Agua limon

Comme ça fait du bien quand il fait chaud ! A mi-chemin entre le granité et la citronnade,  l’agua limon est juste le must de l’été !

Ingrédients :

2 gros citrons ou 3 petits

175 g de sucre

1 litre + 1/4 de litre d’eau

agualimon-4

Préparation :

Zester les citrons.

Mettre le quart de litre d’eau à bouillir.

Quand arrive l’ébullition, couper le feu et jeter les zestes dedans. Couvrir et laisser infuser.

Presser les citrons.

Mélanger le litre d’eau avec le sucre et le jus de citron. Bien mélanger et faire dissoudre le sucre.

Ajouter l’eau avec les zestes de citrons.

Laisser refroidir complètement.

Filtrer et mettre en turbine pour 50 minutes à 1h.

Sans turbine : Mettre la préparation au congélateur, il faut aller mélanger et casser les blocs de glace au fur et à mesure (au bout d’1 heure puis toutes les 1/2 heure) jusqu’à la consistance souhaitée.

Mouna

C’est LA brioche traditionnelle de Pâques dans nos traditions pieds noirs. Celle que l’on partage et que l’on distribue à nos proches. Les enfants aiment la manger avec les chocolats qu’ils ont ramassé 😉

Ingrédients :

2 kg de farine + 4 poignées pour le levain

4 verres d’eau

1 poignée de grain d’anis

300 g de sucre + 1 grosse pincée pour le levain

8 oeufs

2 verres d’huile

4 blocs de levure

1 écorce d’orange séchée

2 sachets sucre vanillé

3 oranges

3 citrons

6 bouchons de fleur d’oranger

Sucre en grain pour la déco

2 jaunes d’oeuf pour dorer

mouna-1

Préparation :

En tout premier il faut mettre à chauffer l’eau avec les grains d’anis pour en faire une infusion (infuser à couvert 5 minutes). Puis laisser tiédir.

Pendant ce temps, dans une très grande jatte, zester les oranges et les citrons. Ajouter la farine et bien mélanger.

D’un autre côté, dans une poêle, déposer l’écorce d’orange en morceaux et ajouter l’huile. Faire chauffer un petit peu et couper le feu.

Filtrer l’infusion d’anis et en verser une moitié dans un saladier, la température ne doit pas excéder 25°. Y dissoudre les blocs de levure. Ajouter une énorme pincée de sucre et 4 poignées de farine pour faire un levain (consistance pâte à beignet), le mettre à monter à l’abri des courants d’air (entre 10 et 20 minutes, pas plus sinon ça retombe).

Pendant que ça monte, dans un saladier à part, fouetter les oeufs entiers avec le sucre et le sucre vanillé. Ajouter la fleur d’oranger.

Retour dans la jatte de farine : faire une fontaine et y mettre les oeufs battus, l’huile (sans les écorces), le levain et la moitié de l’infusion qui reste. Bien mélanger et se servir de l’infusion restante pour mouiller la pâte si est elle trop sèche.

Pétrir pour une pâte souple et légère. faire une énorme boule, couvrir d’un torchon et laisser reposer pour que la pate double de volume.

Pendant ce temps découper 8 morceaux de papier sulfurisé (environ 20×20).

Découper la pâte en 8, et avec chaque morceau, façonner une boule sans la repétrir. Déposer sur le papier sulfurisé et mettre dans un endroit sans courant d’air avec un torchon + une couverture ou une serviette dessus et laisser reposer encore 1/2 h pas plus.

Pendant ce temps, fouetter 2 jaunes d’oeuf avec un filet de café. et préchauffer le four à 175°.

Juste avant d’enfourner (il en rentre 2 sur la plaque normalement), badigeonner d’oeuf et saupoudrer de sucre en grain généreusement.

Mettre au four à 175° pour environ 20 minutes.

Recommencer l’opération pour chaque mouna à enfourner.

 

 

Blanquette de veau

Ceci n’est pas la recette de la blanquette de veau à l’ancienne en bonne et due forme, mais celle que l’on fait chez nous, qu’on préfère car elle a plus de caractère. Spéciale dédicace à mon neveu Baptiste ❤

Ingrédients :

1 kg de sauté de veau

1 gros oignon

1 pot de 200 g de crème fraîche entière épaisse

1 carotte

300 g de champignons de paris

2 gousses d’ail

1 cube de porcini ou 3 à 4 tranches de cèpes séchés réhydratés

Fond de veau

2 c. à s. de maïzena

Laurier, persil, bouquet garni

Sel, poivre

Jus de citron

 

Préparation :

Débiter la viande en morceaux, la faire revenir à feu vif jusqu’à obtenir les sucs. Retirer.

Pendant ce temps, couper l’oignon en tout petits bouts, et la carotte en petits dès.

Déglacer les sucs avec les oignons, les laisser fondre à couvert puis ajouter les carottes.

Remettre la viande et bien mélanger.

Ajouter par dessus la maïzena, bien remuer.

Saler, poivrer, mettre le laurier, le bouquet garni et le cube de porcini.

Ajouter du fond de veau dissous dans de l’eau pour recouvrir la viande.

Couvrir et cuire une grosse heure à petit feu.

Pendant ce temps, nettoyer les champignons, les escaloper ou les émincer. Les mettre dans une grande poêle, arroser d’un filet de citron, un filet d’huile. Couvrir au contact avec du papier sulfurisé et laisser cuire en remuant de temps en temps.

Les ajouter à la blanquette et laisser cuire encore au moins 1h.

Au bout des 2h minimum de cuisson, hacher le persil et presser l’ail.

Hors du feu, ajouter la crème fraîche puis le mélange ail/persil.

Rectifier l’assaisonnement.

Oeufs mimosa au thon

On ne s’est jamais contenté des simples oeufs mimosa, chez les pieds noirs, on les aime avec du thon^^. Bien évidement une mayonnaise maison est sans commune mesure avec l’industrielle.

Ingrédients :

4 oeufs

1 boite de thon moyenne

Mayonnaise

Préparation :

Mettre les oeufs dans une casserole avec de l’eau froide, porter à ébullition et laisser cuire 10 minutes.

Enlever ensuite la coquille des oeufs et les passer sous l’eau froide. Egoutter et essuyer.

Couper les oeufs durs en 2 dans le sens de la longueur. Retirer le jaune.

Dans un bol, ajouter la mayonnaise au thon et bien mélanger. Ajouter ensuite 1 seul jaune d’oeuf et bien l’incorporer.

Garnir les blancs avec la préparation au thon puis avec la râpe à fromage, râper les jaunes d’oeufs qui reste par dessus.

Mettre au frais.

oeufmimosa-3

Patatas al ajillo

Au départ, il s’agit de patates cuites à l’eau ou à la vapeur puis coupées en morceaux et passées dans l’huile. Mais chez nous, pour ne rien gaspiller, on avait pris l’habitude de faire cette recette avec les frites qui restaient. Voici donc les deux versions des patatas al ajillo.

Ingrédients :

Les frites qui restent ou 2-3 patates

2 ou 3 gousses d’ail

1 c. à c. rase de cumin en poudre

1 pointe de colorant jaune

Sel, Poivre, persil

Préparation :

Version frites :

Mettre dans la poêle à sec les frites qui restent, chauffer.

Eplucher et écraser l’ail sur les frites. Bien mélanger au feu fort 2 minutes.

Saler, poivrer, ajouter le persil ciselé, le colorant et le cumin.

Bien mélanger et ajouter 2 ou 3 verres d’eau pour mouiller à hauteur.

Mettre le feu fort, porter a ébullition 3 ou 4 minutes pour réduire l’eau.

Version pommes de terre :

Cuire les pommes de terre à l’anglaise, départ eau froide.

Les éplucher et les couper en morceaux

Dans une poêle, faire chauffer de l’huile, y faire frire l’ail écrasé.

Ajouter les pommes de terre, le cumin, la pointe de colorant, le sel et le poivre.

Laisser prendre couleur, parsemer de persil